Témoignage de Léa, participante du pôle à l'assemblée 2021 - Melun

Lors de la première rencontre au synode diocésain du 4 décembre, nous avons pu échanger en petits groupes sur la question de la communion, axée en particulier, dans mon groupe, sur l’écoute.

Mais tout d’abord, nous avons pris un temps de prière et de lecture de la Parole afin que le Saint Esprit nous guide. Ainsi Saint Paul, dans sa lettre au Philippiens nous éclaire en disant : « Et dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important ». De cette manière, nous comprenons l’importance que nous devons accorder à la prière et au discernement non seulement pour cette première rencontre mais surtout pour toute la durée du synode. 

Ensuite nous avons partagé nos diverses expériences, ce qui nous a permis de relever ce qu’il faudrait améliorer dans notre qualité d’écoute, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de nos églises. Avoir le courage d’aller vers l’autre, peu importe sa condition, et savoir l’écouter sans jugement est un pas vers la communion et l’amour de notre prochain. À l’intérieur de nos églises par exemple, développer notre sens de l’accueil car avant d’écouter il faut savoir accueillir, aussi, proposer des cellules d’écoute pour ceux qui en auraient besoin. À l’extérieur des églises, essayer d’être à l’écoute des personnes qui sont en recherche de réponses, et savoir les accompagner tout en respectant leur liberté. 

L’après-midi a eu lieu l’assemblée plénière pour rendre compte des échanges en petits groupes et ainsi, pouvoir débattre ensemble. Enfin, nous avons terminé par la messe. 

Aller à la rencontre d’autre chrétiens a été une très belle expérience car je ne les connaissais pas et pourtant j’ai pu me rendre compte que nous partagions une même Foi en Jésus Christ.