Merci - Au revoir du père Etienne

Je remercie les responsables du Maillon de me permettre ces lignes pour parler de mon séjour à Tournan, au moment où je retourne à la paroisse Sacré-Cœur de Zékuy-Doumbala dont je suis originaire, dans le diocèse de N ouna (Burkina Faso) auquel j'appartiens.

Venu en Europe pour une formation dont j'ai bouclé le cursus par un séjour de 10 mois dans les diocèses de Savoie, j'ai désiré faire une expérience pastorale dans le cadre paroissial français. Avec l'accord de l'évêque de Meaux, celui de Nouna me le concéda pour une année, dans le cadre de la coopération ecclésiale entre les deux diocèses.

Cette année durant, j'ai appris des particularités pastorales du milieu dans une sorte d'insertion pastorale, tout en donnant parfois mon avis, qui aurait pu être suivi d'un apport personnel plus intelligent si l'expérience continuait. Pour l'instant, l'Église étant une et catholique, je tâcherai de mettre cela à profit "chez moi".

Je saisis l'opportunité pour dire merci aux fidèles du Christ et communautés à Châtres, Favière, Gretz, Liverdy, Presles et Tournan, aux diacres avec leurs épouses et prêtres :

- avec qui j'ai collaboré.

- dans le Pôle Missionnaire de Pontault-Combault, à Monseigneur Jean-Yves Nahmias et à son auxiliaire, Monseigneur Guillaume de Lisle : merci de m'avoir accueilli et accepté.

  • À tous je demande de prier pour le diocèse de Nouna et l'ensemble du Burkina Faso en proie à un terrorisme qui semble ne pas reculer. Merci.
Père Etienne Yadia