Père BriceLes reliques d’un saint, dans l’Eglise, constituent des trésors sacrés. En effet, elles désignent les restes d’un saint ou les objets qui sont en étroite relation avec la vie du saint. Ainsi, les reliques ne se limitent pas seulement à des ossements du saint ; mais elles couvrent aussi les objets de celui-ci.

C’est dans ce sens que les reliques comprennent deux formes : les reliques primaires qui, d’une part, correspondent à des parties du corps du saint particulièrement des os, des ongles, des cheveux… D’autre part, nous avons des reliques indirectes ou secondaires qui regroupent les objets liés au saint, autrement dit les vêtements, les linges ayant appartenu au saint ou ayant été en contact avec son corps. Telles sont, par exemple, les pierres jetées sur saint Etienne (patron de notre diocèse) lors de son martyr.

Par ailleurs, les reliques des saints ont un bienfait de protection des fidèles qui s’en approchent, de la communauté religieuse qui les abrite et les conserve. C’est face à ces bienfaits que les reliques des saints sont considérablement vénérées, respectées et attirent une multitude de pèlerins.

Donc, la venue des reliques de la MARTIN dans notre Pôle (du 1er au 2 juin) ne doit pas nous décentrer du culte que nous vouons au Christ et son sacrifice; mais elle nous rappelle que nous sommes appelés à suivre l’exemple d’amour vrai témoigné par la famille MARTIN : « Oui j’ai un but et mon but, c’est d’aimer Dieu de tout mon cœur».

Au demeurant, nous espérons et nous croyons que les reliques de la famille MARTIN en pèlerinage et en procession chez nous, y compris la conférence du 18 mai aux Pèlerins d’Emmaüs sur celles-ci, contribueront à l’éclosion et à l’affermissement de la foi des chrétiens de notre Pôle.

Père Ferelle Brice MALONGA

Cliquez sur ce lien pour télécharger le Pôle info de mai 2022 complet.